Backtest

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=FINA_291_0053

Subject: Comparatif logiciels de backtest

Pour les backtests, on peut tout coder soi-même, mais cela prend
énormément de temps et demande des compétences. Je préfère acheter un
logiciel.

Je m’interesse aux logiciels pour les particuliers. Il y a des
solutions institutionnelles qui conviennent, mais comme elles coutent
100K?+ par an, elles ne sont pas intéressantes en dessous de disons
100 millions d’euros sous gestion, ce qui est supérieur au
portefeuille moyen du petit boursicoteur qui nous intéresse. Ici, on
se limitera aux logiciels valant moins de 2000 euros pour une licence
illimitée.

J’ai évalué les logiciels Metastock, Tradestation, OpenQuant,
RightEdge, Neoticker et Wealth-Lab. Il manque Amibroker que je n’ai
pas eu le temps d’avoir entre les mains. Les critères sont les
suivants:

1- indépendance du développeur (ne doit pas être lié à un broker)
2- pérennité
3- support, incluant une communauté active d’utilisateurs
4- extensibilité, i.e. possibilité de développer des add-ons
5- programmation en languages évolués standards: VB, C*, java…
6- accés à de nombreuses sources de données
7- accés plusieurs brokers, dont obligatoirement IB.
8- possibilité de faire des backests multi-actifs, multi-portefeuilles
et multistrategies
9- possibilités d’automatisation

Le tout en temps réel, bien évidemment.

Le dernier critère, automatisation, est facultatif. On peut s’en
passer, car il est souvent plus simple et plus robuste de développer
son petit robot avec l’API IB, même si un tel degré d’intégration est
appréciable.

Résultats de mes tests consommateur
————————-
Metastock
ELIMINE.
Metastock tout seul est éliminé d’entrée sur la base des critères 5 et
8.
Metastock Professional + MSDK répond à tous les besoins, mais implique
énormément de développements in-house, ce qui nous ramène au cas où on
code tout, avec simplement le code pour les graphiques déjà réalisé.
Je rappelle qu’on cherche un logiciel relativement complet et intégré,
où l’on ne code que les systèmes à backtester et éventuellement le
robot.

Tradestation
ELIMINE
Tradestation est aussi éliminé d’entrée sur la base des critères 1, 5,
7et 8.

OpenQuant
ELIMINE
Ce produit serait parfait si malheureusement il répondais au critère
8. Il ne répond pas au critère 8.

RightEdge
ELIMINE MAIS SOUS SURVEILLANCE
Ce produit est en beta. Il semble prometteur, mais on attendra la
version gold avant de se prononcer.

Neoticker
CONSERVE
Une petite faiblesse sur l’aspect 6, cependant.

Wealth-Lab
CONSERVE
Il s’agit ici de la version Developer, pas de la version Fidelity,
laquelle est éliminée surla base du critère 1.
Pour Developer, une petite faiblesse sur l’aspect 5, Delphi (=Pascal)
étant quand même moins sympa que des languages OO.

Il ne nous reste ainsi que NEOTICKER et WEALTH-LAB, que nous allons
noter de 1 à 5 sur chaque critère:

NEO WL
Indépendance du développeur
5 3
Pérennité
4 4
Support
4 5
Extensibilité
5 5
Programmation en languages évolués
5 3
Nombreuses sources de données
3 5
Plusieurs brokers, dont obligatoirement IB
5 5
Backests multi-*
5 5
Automatisation (pondération 0.5)
5 3

NOTE MOYENNE 4.5
4.3

Les notes sont proches. La décision est difficile. Elle se fera sans
doute sur l’importance accordée aux points plus faibles des deux
produits, données pour l’un, langage de prog et indépendance pour
l’autre.


About this entry