Pyramidage Conditionnel Dow


Lorsqu’un trade est engagé complètement (Entrée / Sortie en 3 tiers de position), il est important d’exploiter au maximum une tendance franche.

Pour simplifier, supposons que les tailles de positions soient toutes définies à risque constant. (Ce serait une erreur de money management qu’il en soit autrement…)

Le Pyramidement CD consiste à renforcer la position par de nouveaux ordres selon la règle suivante :
  • Le pyramidement est exécuté en tendance haussière si et seulement si le nouveau Stop Loss est strictement supérieur au barycentre des derniers plus hauts, augmenté de 10 pips.
  • Le pyramidement est exécuté en tendance baissière si et seulement si le nouveau Stop Loss est srtictement inférieur au barycentre des derniers plus bas, diminué de 10 pips.
Le nouveau Stop Loss potentiel est positionné sur le dernier plus bas en tendance haussière, et sur le dernier plus haut en tendance baissière.

La nouvelle position à pyramider est calculée en fonction du risque constant accepté par rapport à la position du Stop Loss et du niveau de prix de l’ordre à déclencher.

Ce pyramidement de base génère des résultats qui peuvent être améliorés en « splittant » la position pyramidée en 2 parties. La première moitié sera engagée en setup Swing sur cassure du retracement et la deuxième moitié, au croisement du dernier plus haut pour un Long ou dernier plus bas pour un short, selon la règle standard illustrée ci-dessus.

Supposons que les tailles des positions soient calculées en fonction de la position du Stop Loss et d’un risque constant en $.

Les tailles de position étant variables, donc différentes pour chaque setup, alors le principe doit être reporté sur le calcul prévisionnel du gain.

Le pyramidement est exécuté en tendance haussière si et seulement si la nouvelle perte potentielle (définie par la position du Stop Loss n+1 et la taille de la position n+1) est strictement inférieure à la moitié du gain potentiel (défini par la position du Stop Loss n+1 et la taille de la position n) réalisable par le setup n. (cas où le Stop Loss n+1 est touché)

Le nouveau Stop Loss potentiel (n+1) est positionné sur le dernier plus bas en tendance haussière. Ce Stop Loss (n+1) sera actif pour l’ensemble des positions pyramidées.

L’objectif est que si ce Stop Loss (n+1) est touché, alors toutes les positions pyramidées seront clôturées avec un profit global.

Il est donc primordial que la perte générée par la dernière position pyramidée p soit strictement inférieure aux gains générés par les premières positions pyramidées, et plus précisément inférieure au gain généré par la position (p-1)…

Ainsi, le pyramidement permet d’accumuler les gains en garantissant par effet cliquet que le dernier trade ne remettra en cause que la moitié du dernier gain (celui généré par la dernière position gagnante).

Exemple : Le dernier trade n du pyramidement, est exécuté avec un Stop Loss à un prix Psl et pour une taille de position x garantissant une perte maximum P. (P est identique pour tous les trades de ce pyramidement). L’avant dernier trade, (n-1) génère un gain G au moment de l’ouverture potentielle de la position n. Le conditionnement du pyramidement permet de garantir que l’exécution du Stop Loss Psl ne réduira pas le gain G de plus de la moitié de sa valeur au moment de l’ouverture du trade n. Dans le cas contraire, le pyramidement de la position n sera simplement occulté.

Ainsi, le dernier pyramidement ne coutera jamais plus que le dernier gain, car le dernier trade fera perdre au maximum G/2 et le trade précédent sera gagnant lui aussi de G/2 au moment où le Stop Loss clôturera l’ensemble des positions. Le bilan sur les 2 dernières positions sera donc de 0… Ce conditionnement peut être amélioré en conservant un pourcentage du gain de la position (n-1) en remplaçant la référence G/2 par une valeur pondérée.


About this entry